Le ski de rando en famille

poster_Yukon-1-36-V2.jpg

 

Vous êtes accro au ski de rando et maintenant vous êtes aussi papa ou maman, et bien non, ce n’est pas incompatible. Maintenant que vos enfants enchaînent les virages sur les pistes, vous avez envie de les emmener avec vous en montagne, c’est bien normal. Mais pour la plupart des parents responsables, une question se pose: est-ce bien raisonnable d’emmener ses enfants en rando à ski? Pourquoi pas, si on le fait en sécurité bien sûr.

Mes deux filles, Kiona et Heidi, qui ont aujourd'hui 12 et 13 ans, ont commencé la rando il y a quelques années. Au début juste quelques petites sorties pour se familiariser avec l'équipement et la technique de montée. Maintenant, nous pouvons faire de vrais sorties en montagne.

 

 

Pour être franc, elles aiment ça mais le ski de rando n’est pas vraiment leur sport préféré. En effet, ce n’est pas un sport facile techniquement et physiquement. Mais, nous passons de superbes moments en montagne et en famille. En plus, pour nous, le ski de rando est aussi le seul moyen de skier. Nous vivons dans le Nord canadien, à la frontière avec l’Alaska, la station de ski la plus proche se trouve à 15 heures de route. Mais par contre, nous avons des montagnes enneigées à perte de vue et seulement un télésiège avec quelques pistes.

Avant de lancer vos enfants à l’attaque des sommets, il faut tout d’abord leur trouver un équipement adéquat. Pour les premiers essais, on peut bien sur faire avec leur équipement de piste, papa peut porter les skis et les enfants peuvent suivre en raquettes ou à pied. Ca peut fonctionner correctement pour une petite sortie, balade en famille ou un premier contact. Mais, pas sûr que cela motive les jeunes à continuer.

Pour un skieur de randonnée adulte, le confort et notamment le poids, ont une importance capitale pour avoir du plaisir. Pensez à l’impact du poids pour les jeunes avec un ratio important entre leur propre poids et le poids de leur équipement, est-ce que vous vous imaginez skier avec 15 kilos à chaque pied ?

Il y a quelques années, quand mes filles ont débuté, nous avions récupéré une paire de skis de piste pas trop lourds et pas trop longs. Pour les fixations, j’ai fait un peu de bricolage pour raccourcir et réduire le réglage DIN d’une ancienne paire de fixations à plaques Silvretta Pure, tout ça avec des chaussures de ski normales. Ça n'était pas parfait, mais cela nous a permis de commencer sur les pentes derrière notre maison et ensuite à faire de petites balades en montagne.

Depuis ce temps, le ski de rando n’a cessé de se développer, le matériel n’a cessé de s'alléger et de devenir plus facile et performant. Nous avons ainsi pu améliorer notre équipment. Le réel changement a été de trouver des vrais chaussures de rando en petites tailles. Les chaussures ont apporté un gain de poids incroyable, mais surtout ont amélioré le confort à la montée. Nous avons ainsi pu utiliser des fixations légères, cela nous a ouvert la porte vers de nouveaux sommets.

Maintenant, Kiona 13 ans ski avec des Dynafit TLT6 modèle femme en 22 et des ZAG Ubac Team en 86mm au patin, montés avec des Plum Guides XS dont le réglage DIN commence à 3.5 mais qui peut facilement être réduit en dessous de 2. Heidi 12 ans ski avec des Scarpa F1 femme en 22 et des ZAG Slap team en 137, légers et passe-partout montés eux aussi en Plum Guide XS. Les filles skient tout l’hiver avec cet équipement, y compris en station.

Et pour le reste de l'équipement.

Pour ma part, je pense que le plus important est le casque, aussi important en rando qu’en station.

En ce qui concerne le DVA, pour ma part il ne faisait pas partie de l'équipement lors des premières sorties qui se sont déroulées bien loin des pentes susceptibles de produire des avalanches. Le but des premières sorties était la découverte du matériel et de la technique de ski, notamment à la montée. Je ne voulais pas ajouter trop de nouveauté en même temps et détourner leur attention.

Mais, une fois les bases techniques rapidement acquises, l’introduction des règles et des équipements de sécurité a été rapide. Et bien sûr, maintenant il fait partie intégrante de notre équipement, avec aussi l’introduction aux risques et dangers relatifs au ski de rando, même si la plupart du temps, nous nous tenons loin des pentes dangereuses.

En ce qui concerne les DVA, l'aspect ludique rend l’apprentissage facile. Pour les DVA, après plusieurs essais, j'ai opté pour le modèle Micro de chez PIEPS, il est vraiment plus petit et plus léger que tous les autres modèles et il est facile d’utilisation.

 

Une fois votre petite famille tout équipée, il est primordial de plancher un peu pour préparer votre première sortie et faire en sorte que ce soit une expérience agréable.

Évitez de partir à vue n’importe où et n’importe comment, si l’on veut leur donner envie aux enfants de continuer, il va falloir leur offrir une belle journée et qu”ils se fasse plaisir..

Le choix du terrain est capital. Premier critère et non le moindre, la sécurité. Choisissez un terrain non exposé aux avalanches et aux autres risques objectifs, pas de falaise en dessous, en dessus, pas de terrain trop difficile, pas de forêt trop dense. Choisissez un terrain facile, adapté au niveau technique de votre enfant. Recherchez les pentes larges et régulières sans aucun obstacle. Une montée pas trop raide, éviter les conversions.

Bien sûr on évitera de s’engager en terrain inconnu. Choisissez un terrain connu et reconnu, ayez un bon plan B voir C et ne laissez pas de place à l’improvisation.. Au départ, choisissez si possible un but clairement visible et identifiable, facilement réalisable pour éviter au maximum un échec, ou alors ne pas fixer de but, cela dépend du caractère de vos enfants. Dans certaines stations, il est maintenant possible de trouver des itinéraires de ski de rando balisés et sécurisés. C’est une bonne option, mais il est parfois peu motivant pour les enfants de monter par leur propre moyen pour atteindre l'arrivée du télésiège.

Après le terrain, le choix des conditions météorologiques et des conditions de neige sont elles aussi primordiales. Pas besoin de vous faire un dessin, mais entre une sortie au printemps en T-Shirt sur de la moquette parfaite et une sortie en janvier dans le froid, une neige carton et avec du jour blanc...le résultat et le niveau de plaisir sera bien différent.

Ensuite, une fois sur les pentes enneigées, surveillez constamment votre équipe. Vérifiez régulièrement que vos enfants n’ont pas trop chaud ou trop froid. Faites en sorte qu’ils ne se brûlent pas trop vite, faites des pauses... trouvez et gardez la motivation... pour avoir du plaisir, les enfants doivent avoir de la motivation... ça marche aussi comme ça pour nous les adultes.

Bien sûr, tout celà beaucoup d’organisation, et vous allez peut-être découvrir le plus lourd fardeau qui pèse sur le dos d'un guide: la responsabilité.

Mais, avec une bonne préparation et un matériel bien adapté, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour passer de bons moments en famille. La montagne est une superbe école de la vie, pratiquée correctement elle apportera à vos enfants confiance en soi. Il apprendront à mieux se connaître et à vous faire confiance. Une sortie réussie en montagne est idéale pour renforcer les liens parents/enfants, construire des souvenirs... et vous serez fiers et heureux.